mercredi 1 décembre 2010

Craquelins aux graines de lin et aux légumes

Une recette pour le déshydrateur, ça faisait longtemps! Il ne faut tout de même pas se priver de faire ces craquelins si on n'a pas de déshydrateur. Au four, à température minimale, le résultat est très bien aussi.

Cette recette est très (très!) fortement inspirée des craquelins italiens de Karen Knowler, célèbre coach crue du Royaume-Uni. Il m'arrive de faire des variantes, par exemple, pour une "saveur pizza", j'ajoute un peu (très peu) d'ail, une pincée d'origan et une pincée de graines de fenouil. L'odeur dans la maison pendant que ça déshydrate est incroyable! Je conseille tout de même d'y aller doucement avec les épices, il ne faut pas oublier que les saveurs se concentrent pendant la déshydratation.

Craquelins aux graines de lin et aux légumes
(donne un plateau de déshydrateur Excalibur, une vingtaine de craquelins)
  • 1/2 poivron rouge
  • 1 tomate
  • la moitié d'un tout petit oignon
  • une pincée de sel
  • 1/4 de tasse de persil
  • 1 tasse de graines de lin blondes ou brunes
Passer au blender le poivron, la tomate, l'oignon et le sel jusqu'à ce que ce soit liquéfié. Ajouter le persil et laisser tourner quelques secondes, juste le temps qu'il se hache un peu. Ajouter les graines de lin et laisser tourner juste assez pour mélanger. On ne veut pas broyer toutes les graines de lin.
Verser la pâte obtenue (elle sera très liquide mais épaissira rapidement) sur le plateau du déshydrateur recouvert d'un paraflexx ou d'un papier sulfurisé. Étendre en une mince couche, aussi uniformément que possible.
Déshydrater à 115 degrés Farenheit jusqu'à ce que les craquelins soient assez fermes pour être manipulés, 3-4 heures environ. Retirer le paraflexx, tailler les craquelins si on le désire. Ça se fait généralement assez bien avec des ciseaux de cuisine. On peut aussi attendre que les craquelins soient parfaitement secs et les casser, ça donne une allure rustique assez jolie.
Remettre au déshydrateur jusqu'à ce que les craquelins soient secs. Je les laisse habituellement toute la nuit et ils sont prêts au matin.

samedi 27 novembre 2010

Des brownies et un sundae


Et voilà, j'ai "commis" une autre recette pour Manger Santé Bio... des brownies crus décadents (suivre le lien pour la recette). J'ai hésité avant de proposer cette recette, elle n'est pas tout à fait aussi santé qu'une salade, on s'en doute! Mais pour plusieurs personnes, les desserts sont une "porte d'entrée" vers l'alimentation crue... alors j'ai osé!

Et voici une crème glacée rapide à faire si vous avez des restants de brownies. Ais-je besoin de préciser que les enfants adorent?


Glace banane brownies
Mettre la banane non congelée dans le bol du robot culinaire avec la lame en "S" ou dans le blender (type Vita-Mix pour moi). Réduire en purée avant d'ajouter les bananes congelées. Laisser tourner (en laissant un peu de répit à votre pauvre appareil entre les assauts) jusqu'à ce que les bananes se soient transformées miraculeusement en crème glacée onctueuse, en raclant les parois à la spatule au besoin.
Verser la glace dans un grand bol et incorporer les brownies couper en petits morceaux. Brasser délicatement à la spatule pour éviter de briser les bouchées de brownies.
Idéalement, on sert immédiatement, mais sinon, on peu conserver au congélateur et sortir au frigo une bonne quinzaine de minutes avant de servir.

mercredi 3 novembre 2010

Courge spaghetti et gremolata


Elles sont tellement belles les courges à l'automne, je craque à chaque fois! Je sais comme elles sont nutritives, polyvalentes, économiques... elles n'ont que des qualités! En pratique toutefois, j'ai encore bien de la difficulté à les cuisiner. Je les trouve souvent trop capiteuses, trop sucrées, trop parfumées. La courge spaghetti par contre, je l'adore. Elle est douce, croquante, juteuse et son goût assez neutre permet de l'intégrer facilement aux salades. Servie râpée avec un assaisonnement assez "punché" (ici la gremolata), c'est parfait. Et ça fait un agréable changement des sempiternelles carottes râpées!

Pour la présentation, j'ai simplement utilisé une bande de pelure de courge que j'ai attachée avec une ficelle pour faire comme un cercle à pâtisserie. En verrine aussi ça se sert très bien, surtout pour l'entrée. On peut alterner les étages de courge et les étages de gremolata pour faire joli.

Si vous avez envie de connaître plus de recettes à base de courge crue, voir "découvrir la courge crue".

Courge spaghetti et gremolata
(2 à 4 portions)
  • environ 2 tasses (500 ml) de courge spaghetti râpée (ou une autre courge que vous aimez)
  • des quartiers de citron et d'orange
  • de l'huile d'olive pour le service
gremolata:
  • 1/2 tasse (125 ml) de persil haché
  • 1/4 de cuillerée à thé (1,2 ml) d'ail haché finement (plus ou moins, au goût)
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de zeste d'orange et de citron haché
  • une dizaine d'amandes hachées assez fin une pincée de sel
Commencer par faire la gremolata, pour que les saveurs aient le temps de se marier. Simplement mélanger tous les ingrédients hachés finement dans un bol et laisser en attente jusqu'au moment de servir.

La présentation est toute simple, on fait un "nid" de courge spaghetti râpée qu'on garnit très généreusement de gremolata. On sert avec une bonne huile d'olive et des quartiers de citron et d'orange. Chacun peut en mettre à son goût. Si on préfère, on peut assaisonner la courge râpée de jus de citron, huile d'olive et sel avant de la garnir de gremolata.

vendredi 29 octobre 2010

Smoothie ananas basilic


Ça faisait longtemps qu'un smoothie vert n'avait pas été accueilli aussi chaleureusement par les enfants! Le mélange est pourtant étonnant, la saveur du basilic est bien présente, mais ils ont adoré et moi, j'étais aux anges, un pur délice!

Je ne suis pas la seule à aimer l'association ananas et basilic, il faut lire Au gré du marché, elle décrit si bien cet "accord parfait" et comment elle l'a découvert. Je ne saurais recommander assez chaudement le mélange ananas et basilic, que ce soit en salade, en carpaccio ou en smoothie!



Smoothie ananas et basilic
(donne environ 1 litre de smoothie)
  • 2 tasses (500 ml) de cubes d'ananas frais, bien mûr et épluché
  • une grosse poignée (j'ai mis environ 250 ml) de feuilles de basilic frais
  • 2 tasses (500 ml) de feuilles de bébé épinards
  • 1 petite banane
  • environ 1 tasse (250 ml) d'eau
Mettre tous les ingrédients au mélangeur (blender) et laisser tourner jusqu'à obtenir un smoothie bien onctueux. Mettre plus ou moins d'eau selon les préférences. On peut aussi servir sur des glaçons!

lundi 18 octobre 2010

Du kale, en smoothie, en salade et en poudre!

Le chou kale (chou frisé) résiste bien au froid automnal dans le potager. Il semble même plus en forme que jamais! Alors j'en profite, en smoothies, en salades massées, et même, en chips et même, dernière trouvaille, en poudre.

Inspirée par Kale et Cie, j'ai mis mon surplus de feuilles de kale à déshydrater puis j'ai réduit le tout en poudre grâce à mon fidèle moulin à café. Me voilà avec une jolie poudre bien verte qui égaiera mes smoothies verts cet hiver et que je pourrai ajouter discrètement aux barres tendres et autres gâteries crues!

J'ai aussi écrit une recette de salade massée au kale avec une vinaigrette au sésame et à l'orange pour le site de l'association manger santé. Vous pouvez suivre le lien pour voir la recette, c'est tout simple, mais tellement satisfaisant comme type de salade. Parfait pour l'automne.

Et finalement, le smoothie automnal aux pommes et chou kale, avec un peu de cannelle.

Smoothie automnal au chou kale
(donne environ 1 litre de smoothie)
  • 2 tasses (500 ml) de feuilles de chou kale bien lavées, la tige centrale enlevée
  • 2 petites pommes le coeur enlevé, idéalement bio, on peut laisser la pelure
  • 1 banane
  • 2 dattes (sans les noyaux!)
  • 1 grosse pincée de cannelle
  • environ 1 tasse (250 ml) d'eau fraîche
Si on a un mélangeur ("blender") très puissant, on met tous les ingrédients dans la jarre et on laisse tourner.

Si le mélangeur est moins fort, on peut hacher grossièrement le kale au couteau et le mettre dans la jarre du mélangeur avec la tasse d'eau. Laisser tourner pour bien liquéfier le kale et ensuite ajouter le reste des ingrédients. Le résultat sera plus onctueux de cette façon.

jeudi 14 octobre 2010

Sauce aux canneberges et à l'orange


Voici un condiment très simple et rapide à faire: 3 ingrédients, un petit coup de robot culinaire et c'est fait. Cette sauce se sert très bien en accompagnement comme on servirait un chutney, mais elle est tellement bonne qu'elle se mange à la cuillère! Mon coup de coeur: sur une salade de betteraves râpées crues, pour remplacer la vinaigrette.

Sauce aux canneberges et à l'orange
(rendement: environ 1 1/2 tasse de sauce)
  • 1 tasse (250 ml) de canneberges fraîches ou congelées (décongelées)
  • 1 grosse orange pelée à vif
  • environ 1 cuillerée à table (15 ml) de nectar d'agave ou sirop d'érable
Épépiner et hacher grossièrement l'orange et la mettre, avec les canneberges et le nectar d'agave dans le bol d'un robot culinaire avec la lame en "S". Actionner le robot par accoups (avec la fonction "pulse") pour conserver la texture des fruits. Avec un peu de patience, cette recette se ferait bien au couteau aussi.
Goûter pour ajuster la quantité de nectar d'agave (ou sirop d'érable). Impossible de donner une mesure précise. Certaines canneberges sont plus sucrées que d'autres, surtout lorsqu'elles ont été congelées alors que certaines qu'on retrouve dans les supermarché sont cueillies trop tôt et sont très acides.

lundi 27 septembre 2010

Crème de courge à la mangue et au curry

C'est le temps de faire provision de courges! Elles sont tellement belles, de toutes les grosseurs, de toutes le couleurs, difficile de résister. Dans un endroit frais et surtout pas trop humide, elles se conserveront une bonne partie de l'hiver.

Mes petites courges sunshine (je crois qu'on l'appelle aussi kabocha orange) ont manqué un peu de temps dans le potager pour atteindre leur pleine grosseur, mais elles n'en sont que plus mignonnes! Je les ai bien évidées en ne laissant qu'une couche de pelure aussi mince que possible et j'ai utilisé la chair récupérée pour faire le potage. Évidemment, j'aurais pu simplement éplucher ma courge pour faire le potage et le servir dans des bols ordinaires, c'est d'ailleurs ce que je ferai la prochaine fois, c'est tout de même assez long d'évider les courges sans percer la pelure.

Crème de courge à la mangue et au curry
(2 portions)
  • 1 tasse (250 ml) de courge sunshine (le potimarron ou toute autre courge à chair orange ferait parfaitement l'affaire)
  • 1/2 tasse (125 ml) de mangue
  • 1/2 tasse (125 ml) de lait de coco maison ou autre lait végétal
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau tiède-chaude
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) d'herbes salées (ou une pincée de sel)
  • 1/2 cuillerée à thé (2,5 ml) de curcuma
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de poudre de cury douce
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de noix de coco
  • pour garnir, au choix: noix de coco râpée, poivre noir, curcuma, filet d'huile de noix, coriandre fraîche hachée

Mieux vaut avoir un mélangeur (blender) puissant pour réussir à bien liquéfier la courge. Mettre dans la jarre du mélangeur tous les ingrédients sauf les garnitures. Laisser tourner assez longtemps pour que la courge soit bien liquéfiée et que le potage soit crémeux. Ajouter un peu d'eau si le potage est trop épais. Goûter pour ajuster la quantité de sel. Ajouter un peu de cayenne ou de poivre noir fraîchement moulu pour plus de "chaleur".

Servir dans des bols ou dans la coquille de la courge que vous aurez réservée et garnir, au goût, d'un peu de noix de coco râpée, de curcuma, de coriandre fraîche... Vive l'automne!

lundi 20 septembre 2010

Tarte aux pommes crues

Voici la deuxième recette que j'ai présentée sur le site de l'Association Manger Santé Bio. Une tarte aux pommes crues avec une croûte aux amandes et aux noix. Cette tarte fait fureur auprès des grands et des petits à la maison!
Suivez le lien pour voir la recette en entier.


vendredi 3 septembre 2010

Potage glacé au comcombre, sorbet tomate et huile d'olive


J'ai reçu une bouteille d'huile d'olive extra vierge de la boutique Olive&Olives. Extraite à froid, bio, d'appellation d'origine contrôlée... le grand luxe quoi! Sûrement la meilleure huile d'olive qui me soit jamais passée entre les mains. Je me suis bien amusée et j'en ai profité pour jouer les chefs et y aller pour quelque chose d'un peu plus raffiné qu'à mon habitude (mais tout aussi simple et rapide à faire!).

J'ai adoré ce potage servi glacé. L'acidité du sorbet contrastait tellement bien avec la saveur riche du potage et on sentait la pointe de piquant, subtile mais inimitable, de l'huile d'olive. À faire avec une bonne huile d'olive. J'ai utilisé celle-ci.

Selon l'Agence canadienne d'inspection des aliments, une bouteille d'huile d'olive sur trois n'est pas pure à 100%. Olive&Olives a mis en ligne un guide pratique d'achat pour éviter les huiles frelatées, trafiquées ou modifiées. Bien utile, je ne magasinerai plus jamais l'huile d'olive de la même façon! Avec l'huile de chez Olive&Olives, on sait précisément de quelle région vient l'huile, quelles variétés d'olives ont été utilisées et on sait que l'huile à été embouteillée sur place chez le producteur, donc pas d'oxydation, pas de traficotage, seulement une bonne huile!

Potage glacé au concombre, sorbet tomate et huile d'olive
(2 portions en bols, ou 4 verrines)
potage glacé:
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de concombre en cubes (avec la pelure si elle est bio et pas trop amère)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de jus de citron frais
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'échalote hachée
  • 1/4 de tasse (60 ml) d'eau bien fraîche
  • le quart d'un petit avocat
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de persil frais haché
  • une généreuse pincée de sel de mer

sorbet à la tomate et à  l'huile d'olive:
  • 1 tasse (250 ml) de tomates fraîches en cubes (on peut éplucher si la pelure est très épaisse)
  • 5 grandes feuilles de basilic frais hachées
  • un soupçon d'ail haché (à peine la pointe d'un couteau si on ne veut pas que la saveur d'ail domine le plat)
  • une pincée de sel de mer
  • une toute petite pincée de cayenne
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'huile d'olive extraite à froid

Commencer par préparer le sorbet à la tomate. Mixer tous les ingrédients du sorbet: les tomates, les assaisonnements et l'huile d'olive au blender ou au robot culinaire avec une lame en "s". Une fois bien homogène, verser dans un grand plat, assez pour que le mélange de tomates fasse une mince couche d'un à deux cm d'épaisseur au fond du plat. Mettre au congélateur et brasser régulièrement avec une fourchette pour éviter que de trop gros cristaux ne se forment. Pour un sorbet plus crémeux, remettre la préparation au robot une fois qu'elle est bien congelée et laisser tourner un peu. C'est toujours ce que je fais. Remettre au congélateur en attendant que le potage soit prêt.

Pour préparer le potage, mixer tous les ingrédients (concombre, eau, avocats et assaisonnements) au blender ou au robot jusqu'à obtenir un potage bien lisse et homogène. Goûter pour ajuster l'assaisonnement. Le potage doit être servi sans attendre sinon l'avocat s'oxyde et la couleur passe d'un beau vert clair à un vert kaki moins appétissant.

Répartir le potage dans des bols ou des verrines et mettre au centre une ou deux belles boules de sorbet à la tomate. On peu garnir un filet d'huile d'olive et de basilic frais.

mercredi 25 août 2010

Spaghettis de courgette, sauce aux tomates fraîches et crumesan aux graines de chanvre


Voici la première recette que j'écris pour l'Association Manger Santé Bio!

J'en suis tellement fière, pas tant de la recette elle-même, mais surtout du fait que mes recettes (une par mois) vont se retrouver sur le site de l'Association. C'est cette même association qui organise l'Expo Manger Santé à chaque année, un événement majeur au Québec dans le domaine de l'alimentation saine!

Pour voir (enfin) la recette de spaghettis de courgette avec une sauce aux tomates fraîches et du "crumesan" aux graines de chanvre, suivez le lien!

Merci de laisser des commentaires et de poser des questions sur le site de l'Association, je vais m'y sentir moins seule!

lundi 9 août 2010

Rouleaux de printemps

Voici une délicieuse façon d'utiliser les légumes feuilles qui sont tout à fait de saison. Avec un peu d'imagination, chou collard, kale ou feuilles de bette se transforment en délicieux "wraps", burritos, sandwiches, rouleaux de printemps... il suffit seulement d'un peu de pratique pour arriver à faire des rouleaux de pros!

Pour imiter les rouleaux de printemps que je fais habituellement dans une feuille de papier de riz, j'ai farci des feuilles de chou collard de:
  • nouilles de radis daïkon (fait au saladacco, ou à la mandoline)
  • julienne de mangue
  • julienne de concombre
  • champignons marinés (tamari et huile de sésame)
  • julienne de carotte
  • feuilles de coriandre (la menthe et le basilic sont aussi délicieux)
  • tranches d'avocat
Et j'ai servi avec un choix de sauces:

sauce tahini et miso blanc:
  • 2 cuillerées à thé de miso blanc
  • 2 cuillerées à thé de jus de citron
  • 1 cuillerée à thé de tahini
  • 1-2 cuillerées à table d'eau
  • ail et gingembre
Mélanger tous les ingrédients délicatement à la fourchette.

sauce aux amandes:
  • 1 cuillerée à table de beurre d'amandes
  • 1 cuillerée à table d'eau
  • 1 cuillerée à table de jus de citron
  • 1 cuillerée à thé de tamari
  • 1 cuillerée à thé de sirop d'érable
Mélanger à la fourchette, ajouter un peu plus d'eau si la sauce est trop épaisse.

sauce piquante à la mangue:
  • 1/4 de tasse de mangue fraîche très mûre
  • 4 cuillerées à thé de jus de citron
  • quelques gouttes de tamari
  • 3 cuillerées à table d'eau
  • pincée de sel
  • sambal oelek ou piment fort au goût
  • pincée de sel
Passer tous les ingrédients au mini-hachoir électrique ou au robot culinaire jusqu'à obtenir une sauce homogène. Goûter et ajuster les assaisonnements. Si la mangue n'est pas tout à fait assez mûre, il est possible d'ajouter un peu de sirop d'érable, pour équilibrer l'acidité.


lundi 5 juillet 2010

Citronnade menthe concombre


Une citronnade vraiment originale, incroyablement rafraîchissante et réhydratante, parfait pour ceux qui n'aiment pas les breuvages trop sucrés. Elle se sert bien en petits verres à l'apéro ou en grands verres après une journée de jardinage!

Citronnade menthe-concombre
(donne environ 1 litre)
  • 3 tasses (750 ml) d'eau
  • 1,5 tasse (375 ml) de concombre en cubes (bio idéalement, sinon, mieux vaut enlever la pelure)
  • jus d'un citron vert
  • jus d'un demi citron jaune
  • 10 feuilles de menthe
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de nectar d'agave (ou autre produit sucrant)
Passer tous les ingrédients au blender et couler la mixture à travers un tamis très fin, une étamine ou un sac à lait de noix.
Ajuster la quantité de citron et de sucre au goût.

mercredi 23 juin 2010

Feuilles de bette à carde farcies


Je suis les bons conseils de Marie-Ève et je me farcis la bette! Ici, les feuilles de bette sont farcies d'une salade de carottes d'inspiration moyen-orientale, mais les variations sont infinies. Idéal pour apporter en pique-nique!

Feuilles de bette à carde farcies
(pour 6 rouleaux)
  • 6 grandes feuilles de bette à carde
farce:
  • 1 1/2 tasse ( 375 ml) de carottes râpées
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de graines de tournesol moulues (au moulin à café)
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de raisins secs
  • 1/4 de tasse (60 ml) de menthe hachée
  • 1/4 de tasse (60 ml) de persil haché
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) de jus de citron
  • 1 cuillerée à thé de miso blanc (optionnel, on peut remplacer par une pincée de sel)
  • une pincée de cannelle et de cumin (optionnel)
vinaigrette:
  • 2 cuillerées à table de jus de citron
  • 1 cuillerée à table d'huile d'olive

Mélanger tous les ingrédients de la farce et réserver. Ce sont les graines de tournesol moulues qui vont lier la farce.

Retirer la tige des bettes à carde, les déposer le côté luisant vers le bas sur la table et répartir la farce entre les 6 feuilles. Rouler en repliant les côtés vers le centre, comme des feuilles de vigne farcies ou des cigares au chou.

Déposer les rouleaux dans un plat et arroser de vinaigrette. On peut servir immédiatement ou conserver au frigo jusqu'au moment de servir, les feuilles de bette auront alors le temps de s'imprégner de marinade et de ramollir un peu.

jeudi 17 juin 2010

Citronnade fraise et rhubarbe


Voici une citronnade toute simple qui fait changement de la recette traditionnelle. La saveur de la fraise et de la rhubarbe reste assez subtile, le mélange n'est pas trop sucré ni acide, tout ce qu'il faut pour une citronnade bien désaltérante! On pourrait même lui ajouter quelques cuillérées de graines de chia pour la transformer en chia fresca.

Citronnade fraise rhubarbe
(donne environ 1 litre)
  • 3 tasses (750 ml) d'eau bien froide
  • 1 bâton de rhubarbe (environ 250 ml) coupé en tronçons (pas besoin de l'éplucher s'il est bio)
  • 2-3 cuillerées à table (30-45 ml) de nectar d'agave (ou autre produit sucrant)
  • le jus d'un gros citron
  • 4-5 fraises
Passer tous les ingrédients au blender puis couler à travers un tamis fin, une étamine ou un sac à lait (note en passant, Nathalie vend maintenant des sacs à laits végétaux faits mains à sa boutique).

mardi 15 juin 2010

Salade de concombre et mangue, sauce aux amandes


Voici la recette que j'ai envoyée à Tarzile pour le recueil virtuel de recettes végétariennes qu'elle est en train de préparer pour les lundis sans viande. Je trouve que la cause est noble, pas facile pour tout le monde de cuisiner sans viande. Si vous avez envie de participer à ce recueil et de proposer une recette, il reste jusqu'au 30 juin pour envoyer votre recette à Tarzile. Pour tous les détails, voir Le club des blogueuses qui ne veulent pas manger de viande le lundi, chez Tarzile.

Salade de concombre et mangue verte, sauce aux amandes
(donne une grosse partion si on sert en plat principal, 2 si c'est en entrée ou en accompagnement)

  • une mangue pas trop mûre taillée en fine julienne
  • 1/2 concombre anglais taillé en julienne (à la mandoline c'est parfait)
  • une grosse poignée de jeunes feuilles d'épinards
  • un oignon vert tranché en biseau
  • une demie branche de céleri taillée en biseau
  • la moitié d'un poivron rouge en fines lamelles
  • pour garnir: des feuilles de coriandre fraîche, des amandes entières ou en bâtonnets
sauce aux amandes:
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de beurre d'amandes crues (aussi appelé purée d'amandes)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'eau
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de jus de citron
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de tamari
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de sirop d'érable

Faire un lit avec les jeunes épinards dans une assiette de service. Ajouter les juliennes de mangue et de concombre, l'oignon vert, le céleri et le poivron rouge en disposant le tout simplement en "tas" ou bien artistiquement, selon l'humeur du moment :). Si la mangue est plus mûre, ça sera probablement impossible de la tailler en julienne, mais en cubes, c'est aussi bon. Décorer avec les amandes et la coriandre fraîche (pour ceux qui n'aiment pas la coriandre, on peut omettre ou remplacer par du basilic ou de la menthe). Évidemment, j'ai choisi les légumes selon mes goûts et les disponibilités, mais on peut varier.

Pour faire la sauce, simplement mélanger tous les ingrédients. Il est préférable de goûter pour vérifier s'il y a assez de sel, chaque tamari étant différent. Il est possible aussi d'ajouter une pointe de piment fort. À noter que c'est une sauce super simple et polyvalente qui est délicieuse pour tremper des légumes, des rouleaux de printemps ou des rouleaux de nori!

Verser la sauce en filet sur la salade et déguster!

mardi 8 juin 2010

Chia fresca, le drink de l'été!


Je viens de découvrir LE drink de l'été. Il met en vedette la graine de chia, cette petite graine malheureusement si difficile à trouver en Europe! À la fin de cet article, je donne quelques adresses internet où on peut commander le chia. Mais la meilleure façon pour que les graines de chia deviennent plus facilement accessibles en France, c'est de les demander dans les coop bio et magasins d'aliments naturels.

Retour au chia fresca. C'est simplement une citronnade à laquelle on ajoute une ou deux cuillerées de graines de chia. C'est un breuvage traditionnel très populaire en Amérique Centrale (d'où la graine de chia est originaire) et de plus en plus connu et apprécié, surtout chez les sportifs d'endurance, les coureurs, les marathoniens. Je connaissais déjà les propriétés nutritionnelles du chia, mais j'ai cherché pourquoi le chia était si bénéfique pour les sportifs:
  • Les fibres des graines de chia régularisent la glycémie en ralentissant l'absorption des sucres.  Il en résulte une énergie stable et une plus grande endurance.
  • Les graines de chia, absorbent les liquides et ralentissent la perte des électrolytes, permettant au corps de rester hydraté plus longtemps.
  • Les graines de chia sont une source de protéines complètes et faciles à digérer (sans qu'elles aient besoin d'être moulues).
On peut simplement ajouter environ 2 cuillerées à thé de graines de chia à un verre de citronnade maison. Voici tout de même ma recette, version blanche ou rosée:

Chia fresca
(pour un grand verre)
  • environ une tasse (250 ml) d'eau fraîche et pure
  • 1/4 de tasse (60 ml) d'eau fraîche et pure
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de jus de citron (environ un demi citron bien pressé)
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) de graines de chia blanches ou noires, non moulues
  • un filet de nectar d'agave, sirop d'érable ou autre produit sucrant au goût
  • 2-3 glaçons
  • pour la version rosée: 3 framboises écrasées à la fourchette
Mettre les graines de chia à gonfler dans le quart de tasse d'eau environ 5-10 minutes. Ce n'est pas essentiel, mais je trouve que ça évite que les graines ne collent toute ensemble. Brasser assez régulièrement, les graines absorbent l'eau à vue d'oeil!
Ajouter le reste des ingrédients, y compris les framboises bien écrabouillées si on veut un chia fresca rosé, et bien agiter. Un shaker à martinis serait parfait... mais à défaut, j'utilise simplement une cuillère.
Goûter pour ajuster le sucre et l'acidité.

Où commander du chia en France?
Chez Bioticas.
Chez Savoy Nature (merci à Sandrine pour l'adresse).

Et en Belgique, auprès d'Amy Webster.

Bonne chance dans la chasse au chia!



jeudi 3 juin 2010

Vermicelles de daïkon, sauce menthe et citron vert

Une recette toute simple qui me permet de m'amuser avec mon découpeur en spirale Saladacco! C'est étonnant à quel point le radis daïkon ressemble à des nouilles de riz lorsqu'il est découpé de cette façon! Bien sûr, il faut aimer le goût piquant du radis, mais les nouilles sont tellement fines que ça reste un plat assez délicat.

Vermicelles de daïkon, sauce menthe et citron vert
(environ 2 portions... selon la quantité de légumes)
pour la salade:
  • 1/2 courgette et l'équivalent de radis chinois daïkon passés au Saladacco ou coupés en julienne à la mandoline ou à la main
  • une grosse poignée d'épinards
  • 1/4 de poivron rouge en lamelles
  • 1 ou 2 champignons tranchés
  • une petite carotte râpée
  • une tige d'oignon vert coupée en biseau
  • une cuillerée à thé (5 ml) de graines de sésame noir, optionnel, mais fait un joli contraste sur les nouilles de daïkon
  • ... on y va avec nos légumes favoris, ceux qui sont de saison, ceux qu'on a sous la main!
pour la vinaigrette:
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de jus de citron vert (lime)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) d'eau
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) de nectar d'agave (ou autre produit sucrant)
  • 6 feuilles de menthe ciselée (la coriandre aurait été délicieuse aussi)
  • 2 gouttes de tamari
  • une pincée de flocons de piment fort
  • quelques brins de carotte râpée (optionnel, c'est surtout pour le look)
  • une pincée de sel (au besoin)
Assemblage:
J'ai préféré, pour la présentation, faire un lit d'épinards sur lequel j'ai disposé les nouilles de radis et de courgettes et les autres légumes.
Mélanger les ingrédients de la vinaigrette et goûter... certaines limes sont plus acides que d'autres, on peu avoir besoin d'ajuster un peu la quantité de jus de lime et de nectar d'agave.
Verser la vinaigrette sur la salade et servir aussitôt.



lundi 31 mai 2010

Salade "flétrie" au chou kale

Je sais, "salade flétrie", le nom n'est pas vendeur, mais c'est la meilleure traduction que j'ai pu trouver à la "wilted salad", grand classique du raw food à l'américaine. Il ne faut pas se fier à son allure simple, cette salade a quelque chose de particulièrement satisfaisant et savoureux. Elle se fait habituellement avec du chou kale (aussi appelé chou frisé), mais on peut utiliser d'autres sortes de chou en feuilles, comme le chou cavalier ou même le brocoli qui donne un très bon résultat lui aussi.

Salade "flétrie" au chou kale
(2 à 4 portions)

  • 3 tasses (750 ml) de chou kale coupé en chiffonade
  • 1 tasse (250 ml) de tomates en petits cubes
  • 1/2 avocat en cubes
  • 1 petite gousse d'ail dégermée et pressée
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de levure alimentaire
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de vinaigre balsamique
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de tamari
  • sel et poivre (au goût)

Dans le saladier, mélanger l'ail, le vinaigre balsamique, le tamari. Ajouter le chou taillé en chiffonade et le "masser" assez vigoureusement avec les mains pour l'imbiber de vinaigrette et l'attendrir un peu.
Ajouter les tomates, le demi avocat et la levure alimentaire et mélanger encore assez énergiquement. Les tomates vont rendre un peu de liquide et l'avocat va se défaire ce qui va donner une vinaigrette riche et crémeuse.
Idéalement, laisser reposer au moins 15 minutes à température de la pièce avant de goûter et d'ajouter un peu de sel s'il en manque et de poivre.
C'est une salade qui se conserve très bien au frigo, il ne faut pas hésiter à la préparer d'avance.

lundi 24 mai 2010

Smoothie orange pissenlit, tout doux

Je ne crois pas avoir besoin de vanter les vertus de la feuille de pissenlit pour la santé en général et tout particulièrement pour tout ce qui touche le système digestif. Pour plus de détails sur les grandes propriétés médicinales de cette petite fleur, voir sur Passeport Santé (clic).

Il est plus difficile pour moi de vanter les qualités gustatives du pissenlit, je n'ai pas l'habitude des verdures amères. Dans ce smoothie, je n'essaie pas de camoufler le goût du pissenlit (j'ai essayé, ça ne fonctionne pas!), je l'harmonise aux autres saveurs. Le résultat est étonnant, la saveur délicate de la feuille de pissenlit elle-même ressort, mais l'amertume est atténuée par le sucré de la datte et l'orange ajoute un peu d'acidité qui relève la saveur sans prendre toute la place. Enfin j'ai trouvé la recette qui me fait aimer le pissenlit!

Idéalement, on prend des feuilles de pissenlit jeunes, avant la floraison, fraîchement cueillies sur un terrain non traité aux pesticides et autres cochonneries.

Smoothie au pissenlit
(pour 1 verre)
  • une orange épluchée
  • une datte moelleuse de type Medjool dénoyautée
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • une poignée de feuilles de pissenlit... plus ou moins grosse, selon les goûts

Passer tous les ingrédients au blender et mélanger jusqu'à ce que le smoothie soit bien homogène.

Et voici fiston qui n'en pouvait plus d'attendre la fin de la séance photo avant de boire le smoothie :)

dimanche 9 mai 2010

Pour la fête des mères, un mocha glacé sans café!

Au Québec, c'est la fête des mères aujourd'hui. Je lève ma tasse de "café" glacé bourré de superaliments à votre santé, les super-mamans!
J'ai la chance d'avoir présentement dans mon garde-manger plusieurs superaliments dont le lucuma, le mesquite, le maca et le cacao cru. Un tel événement ne se reproduira sûrement pas souvent, alors j'en ai profité pour inventer ce super-breuvage exotique qui les contient tous! Je n'avais pas l'intention de poster la recette, trop d'ingrédients étranges et dispendieux, mais finalement, c'est tellement bon que je ne résiste pas à la partager en me disant que je ne suis peut-être pas la seule "foodie-crudi-un peu maniaque" qui a tout ça dans sa cuisine!!!

Café mocha glacé
(1 grand verre)
  • 1/2 banane congelée
  • 1/2 tasse (125 ml) de glace
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de graines de chanvre décortiquées
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de lucuma en poudre
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de mesquite en poudre
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de maca
  • 1 généreuse cuillerée à thé (5-10 ml) de cacao cru en poudre
  • 1 morceau de gousse de vanille d'environ 1 cm de long
  • un filet de sirop d'érable (environ 5 ml pour moi)

Mixer tous les ingrédients dans un mélangeur (haute vitesse idéalement) assez longtemps pour que les graines de chanvre soient pulvérisées.

Déguster bien glacé et saupoudré de cacao et de lucuma!

jeudi 6 mai 2010

Chou-fleur en salade

Une recette toute simple, sans gras ni sel ajouté, inspirée du couscous cru trouvé chez CroquéCru. Les abricots et l’orange adoucissent le côté piquant du chou-fleur, de quoi faire aimer ce légume à n’importe qui! Pour que cette recette soit plus légère et santé, je n’ai mis ni sel ni huile et personnellement je n’ai pas trouvé que ça manquait. Pour ceux qui préfèrent, on peut toujours ajouter un filet d’huile d’olive et une pincée de fleur de sel au moment de servir.

Chou-fleur en salade
(donne 1 grosse portion, ou 2 portions “normales”)

  • environ 2 tasses de chou-fleur râpé grossièrement
  • 6 abricots secs (non sulfurés) hachés
  • une poignée de persil haché
  • le jus d’une grosse orange
  • optionnel, comme garniture: quelques graines de citrouille et de la ciboulette hachée

Simplement mélanger tous les ingrédients et si possible laisser reposer une quinzaine de minutes à température de la pièce, le temps que les goûts se mélangent. Garnir de quelques graines de citrouille (ou autre) pour un peu plus de croquant.

On obtient une salade très douce, dans laquelle la saveur naturelle des ingrédients ressort sans être masquée par du sel ou du vinaigre comme bien souvent dans les salades. C'est agréable de redécouvrir des saveurs nuancées et subtiles.

jeudi 25 mars 2010

Graines de chia façon tapioca

On consomme des graines de chia presque quotidiennement chez moi, pour sa valeur nutritive, mais aussi pour ses qualités épaississantes et gélifiantes très utiles quand on cuisine à froid. J'utilise régulièrement le chia dans les smoothies, les craquelins, les céréales du matin, saupoudrées sur la salade et, le favori de mes enfants: le chia tapioca! Sur la photo (qui date un peu), le "chia tapioca" est servi avec des tranches de mangues et d'ananas, c'était délicieux, mais le plus souvent, je le sers tout simplement dans un petit bol, la texture est assez épaisse pour que ça se mange très bien comme ça, à la cuiller, comme du "vrai" tapioca!

À noter que le chia, contrairement à la graine de lin, ne doit pas nécessairement être moulue pour que ses nutriments soient absorbés. Sa saveur est aussi plus neutre que celle des graines de lin. Deux qualités qui la rendent encore plus facile d'utilisation!

Chia tapioca (donne 250 ml)
  • 1 tasse de lait végétal (j'utilise du lait d'amandes)
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de graines de chia blanches non moulues
  • quelques gouttes de sirop d'érable pour sucrer, si on le désire

Bien mélanger les graines de chia dans le lait, elle commenceront assez rapidement à gonfler, alors il faudra continuer de brasser toutes les 2-3 minutes au début. Une fois que le "tapioca" commence à épaissir, laisser reposer à température de la pièce une quinzaine de minutes. Si la texture est encore trop liquide, laisser gonfler encore quelques minutes. Sucrer au goût, garnir de fruits si on le désire, et déguster.

Si on veut préparer le tapioca à l'avance, on peut le mettre au frigo quand il aura commencé à gonfler. Il suffit de brasser un peu avant de servir.

Pour terminer, un petit mot pour expliquer mon absence des derniers jours. J'ai travaillé avec Geneviève du blogue Croqué Cru à mettre sur pied un forum de discussion sur l'alimentation vivante et nous en sommes très fières! N'hésitez pas à venir faire un tour sur le forum Les Grands Crus!

mardi 9 mars 2010

Crème Budwig toute crue


C’est un des déjeuners favoris des enfants ici, une crème épaisse qu’ils peuvent préparer eux-même, c’est encore meilleur! Je fais le mélange de graines moulues à l’avance, alors il ne reste qu’à en ajouter deux ou trois cuillerées à la banane écrasée, un soupçon de lait d’amandes et ils sont tout fiers d’avoir préparé le déjeuner!
Ce n’est pas tout à fait la crème Budwig du Dr Kousmine, surtout parce que j’omets le fromage blanc, mais le principe de base reste le même: des ingrédients naturels, crus et riches en acides gras essentiels.
Crème "Budwig" crue
(une grosse portion ou 2 petites)
  • 1 banane bien mûre
  • 1 cuillerée à table de sarrasin germé
  • 1 cuillerée à table de graines de chanvre (ou autre graine oléagineuse)
  • 1 cuillerée à table de graines de chia (ou graines de lin)
  • un peu de lait d’amandes ou lait végétal, au goût
Moudre au moulin à café le sarrasin germé (on peut l’acheter déjà germé dans certaines coop bio, ou le faire soi-même, chez Croqué Cru il y a une méthode simple pour faire du sarrasin germé), les graines de chanvre et les graines de chia. Il m’arrive d’en moudre plus à l’avance et de garder le mélange de graines moulues au congélateur, ça me permet de préparer la crème Budwig en quelques minutes pour les matins pressés.
Écraser la banane à la fourchette et ajouter les graines moulues. Bien mélanger et ajouter un peu de lait végétal pour “détendre” un peu le mélange.
Selon nos besoins alimentaires ou nos goûts, on peut ajouter un filet de sirop d'érable, quelques gouttes d’huile de lin, des fruits frais, ou toute autre garniture.

dimanche 28 février 2010

Rouleau nori, du fast food cru!

Voici une idée de repas super rapide et simple, du vrai fast food cru. Il s'agit tout simplement de rouler dans une feuille d'algue nori un mélange de légumes frais croquants, et des accompagnements qu'on aime et qu'on a sous la main, voici quelques idées:
  • un pâté de noix (le pâté aux noix et curry de Greene Ouitche, ou tout autre dans le genre)
  • du tahini ou de la purée d'amandes crues
  • des légumes fermentés bien égouttés (kimchi, chou au miso)
  • de l'avocat
  • des germinations
  • des herbes fraîches comme la menthe ou la coriandre
  • des fruits, comme la mangue ou l'ananas
  • ...

L'important, c'est d'y aller avec ce qu'on a sous la main, puisque le but, c'est d'avoir un repas prêt en 10 minutes. On évite les garnitures trop mouillées, sinon l'algue devient détrempée. Je vous donne ici la dernière combinaison que j'ai faite, le mélange était délicieux!

Rouleau nori

  • une algue nori
  • le quart d'un avocat grossièrement écrasé
  • un radis en julienne
  • des tranches de mangue
  • du poivron rouge en julienne
  • de la laitue hachée
  • un peu de coriandre fraîche
  • des graines de sésame noir
  • un peu de miso blanc (tartiné sur l'algue nori)
  • une échalotte (oignon vert)

J'ai tout roulé dans une algue nori. On peut utiliser un petit tapis en bambou, comme pour rouler les sushis, mais ce n'est pas obligatoire. Il faut préciser que ça ne se tient pas aussi bien qu'un sushi où le riz sert de "colle", alors il en tombe un peu partout quand on mange, mais c'est bon, c'est croquant et c'est rapide!

On peut tremper légèrement dans du tamari, ou faire une petite sauce simple:

sauce à roulés nori:

  • 1 cuillerée à table (15 ml) de tahini
  • 1 cuillerée à thé de miso (5 ml) (blanc ou foncé)
  • 1 cuillerée à thé de jus de citron (5 ml) (ou de lime)
  • un peu d'eau pour éclaircir, au besoin
  • un peu de cayenne, si on aime

Simplement mélanger tous les ingrédients à la fourchette dans un petit bol.

Tremper le rouleau nori et déguster!

dimanche 14 février 2010

Truffes aux fèves de cacao

C'est une recette que j'ai écrite pour un "spécial cacao cru" sur Crudivorisme.com... mais je suis tellement enchantée du résultat que j'ai eu envie de partager la recette ici aussi. C'est une fève de cacao crue entière enfouie dans une riche ganache au cacao cru et ensuite roulée dans la poudre de cacao. Le contraste entre le grain de cacao amère/croquant et la ganache sucrée/moelleuse est divin! Parfait pour la St-valentin.

Certains magasins d’aliments naturels vendent du cacao cru. Il est aussi possible d’en commander sur internet, même en français! Voici deux boutiques en ligne qui en vendent:

Au Canada, on peut se procurer des fèves de cacao crues biologiques entières, en éclat ou en poudre de la marque Ultimate Superfoods sur le site de nutritioncrue.ca. En France, on trouve des éclats de fève de cacao et de la poudre de cacao à la boutique en ligne de Veg an’Bio.

Truffes aux fèves de cacao
(donne 12 à 15 truffes)

  • 12 à 15 fèves de cacao crues entières
  • 15 ml de beurre de cacao OU d’huile de noix de coco
  • 30 ml de nectar d’agave OU de sirop d’érable
  • 45 ml de poudre de cacao cru + un peu plus pour enrober les truffes

Commencer par préparer la ganache en faisant fondre au bain-marie à chaleur très douce le beurre de cacao ou l’huile de coco. ajouter le nectar d’agave et les 45 ml de poudre de cacao et bien mélanger. Une fois homogène, mettre en attente au frigo environ une heure, le temps que la ganache soit figée.

Pour façonner les truffes, prendre une petite cuillerée de ganache et y enfouir la fève de cacao. La fève doit être bien recouverte de ganache. Rouler la truffe dans la poudre de cacao. Et voilà! Mieux vaut conserver ces truffes au frigo jusqu’au moment de les déguster ou de les offrir.

Joyeuse St-Valentin!

jeudi 11 février 2010

Pour la St-Valentin, un fondue au chocolat crue

L'an dernier, j'avais fait des coeurs chocolatés épicés pour la St-valentin... un vif succès auprès des petits! Cette année, il semble que mon dessert de St-Valentin sera tout aussi populaire. J'ai fait quelques tests aujourd'hui pour arriver aux proportions qui me plaisaient le plus. Ai-je besoin de préciser que mes mini-goûteurs étaient enchantés? Cette fondue est parfaite pour servir en verrine, avec des petites brochettes de fruits. C'est probablement pour cette présentation que j'opterai le soir de la St-Valentin, elle permet d'avoir un certain contrôle sur la quantité de chocolat ingérée par les plus jeunes!

Du point de vue santé, cette recette de fondue au chocolat a le gros avantage de ne pas contenir de lactose, donc idéale pour les intolérants au lactose, mais aussi parfaite pour profiter des avantages santé du cacao, puisque les produits laitiers inhibent l'absorption des antioxydants contenus dans le cacao. Pour plus d'informations sur les vertus du cacao et du chocolat noir, voir le site Passeport Santé.

Vous trouverez une recette de fondue au chocolat cru très semblable à celle-ci chez Greene Ouitche, mêmes ingrédients, seulement les proportions sont légèrement différentes, c'est la Fondue au chocolat cru prête en 2 minutes.

Fondue au chocolat
(donne environ 125 ml de fondue, de 2 à 4 portions)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) d'huile de noix de coco
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de cacao (non torréfié de préférence)
  • 4 cuillerées à table (60 ml) de sirop d'érable ou de nectar d'agave (si on n'a pas le bec sucré, on peut remplacer une cuillerée de sirop par une cuillerée d'eau)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'eau
  • une micro-pincée de sel
  • un soupçon de vanille (environ 1 cm de gousse de vanille grattée)

Dans un bain-marie tiède (il faut éviter de trop chauffer les ingrédients), faire fondre l'huile de noix de coco. Y ajouter le reste des ingrédients en mélangeant bien jusqu'à ce que le tout soit homogène... C'est aussi simple que ça!

Servir dans des verrines avec une montagne de fruits frais! Tremper les fruits dans le chocolat encore tiède... miam...

mercredi 10 février 2010

Rochers noix de coco et sarrasin germé

La St-Valentin approche! C'est le temps de ressortir les recettes chocolatées! Celle-ci est toute simple, je la fais avec du sarrasin germé déshydraté, mais on pourrait changer pour des flocons d'avoine, des noix hachées, des graines de chanvre, des raisins secs, etc. Pour les intéressés, Greene Ouitche explique comment faire le sarrasin germé ICI (clic).

Rochers au sarrasin
(donne une quinzaine de rochers, selon la grosseur)
  • 1/4 de tasse (60 ml) de sirop d'érable (ou agave)
  • 1/3 de tasse (85 ml) d'huile de coco fondue doucement au bain marie
  • 1/4 de tasse (60 ml) de cacao
  • 1/2 tasse (125 ml) de sarrasin germé déshydraté
  • 3/4 (180 ml) de tasse de noix de coco
  • 1/4 de tasse (60 ml) de graines de chanvre décortiquées (optionnel)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de graines de lin moulues (optionnel)
Mélanger le sirop d'érable, l'huile de noix de coco fondue et le cacao.
Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger pour tout enrober.
Sans trop attendre, former les rochers sur une assiette à l'aide d'une cuillère. La cuillère à crème glacée fait des merveilles. Il faut presser le mélange un peu pour que les rochers se tiennent bien.
Mettre au frigo pour au moins 30 minutes, le temps que les rochers durcissent un peu.
Ces rochers ont tendance à être friables, mais c'est parce que je préfère mettre moins d'huile et de sirop et plus de sarrasin et de noix de coco!

vendredi 5 février 2010

Lait d'amandes

C’est tellement simple à faire, même avec seulement un blender et du coton à fromage, que c’est dommage de s’en passer. Pour remplacer le coton à fromage, j’utilise un filtre à peinture en nylon qui se vend pour quelques dollars en quincaillerie. C’est assez solide, facile à nettoyer et ça ne conserve pas les odeurs, contrairement aux filtres de coton.

Je vous présente la version “enrichie”, avec des graines de chanvre pour les oméga 3, du beurre de sésame pour le calcium et de la lécithine de soya pur une texture plus crémeuse. On peut varier le type de noix et de graines, faire des mélanges. J’aime bien le lait de tournesol, ou tournesol et graines de sésame. Les pacanes et les noisettes, mélangées avec les amandes donnent des laits tout à fait délicieux.

Lait d’amandes “enrichi”
(donne environ 1 litre)

  • 1 tasse (250 ml) d’amandes crues trempées une nuit, bien rincées et égouttées
  • 4 tasses (1 litre) de bonne eau
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de beurre de sésame cru (optionnel)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de graines de chanvre décortiquées (optionnel)
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de lécithine de soya en granules (optionnel)
  • si on souhaite sucrer: une datte dénoyautée

Mettre dans la jarre du blender les amandes trempées, égouttées et bien rincées, le beurre de sésame, les graines de chanvre, la lécithine et la datte avec la moitié de l’eau (un demi-litre). Laisser tourner le blender à haute vitesse assez longtemps pour liquéfier. Ajouter le reste de l’eau et laisser tourner encore un peu.

Filtrer à travers un fin tamis, ou quelques épaisseurs de coton à fromage, un sac à lait végétal ou comme moi, un filtre à peinture. Bien presser pour extraire le plus de lait possible de la pulpe. Conserver précieusement la pulpe, déshydratée et moulue elle donne une belle farine.

Conserver 2 ou 3 jours au réfrigérateur. Déguster tel quel ou sur les céréales, en chocolat chaud...

mercredi 3 février 2010

Aubergines "grillées" à l’umebosi

J’ai découvert l’aubergine crue avec la ratatouille. Sa texture spongieuse, caoutchouteuse même lorsque déshydratée quelques heures, me permet de réaliser des plats tout à fait différents de mes crudités habituelles, je m’amuse!

Ici, l’aubergine est badigeonnée de marinade et mise à déshydrater 8 à 12 heures. Au bout de 8 heures (comme sur la photo), l’aubergine est à son plus tendre mais conserve un côté caoutchouteux que j’aime beaucoup. On peut poursuivre la déshydratation, une couple d’heures de plus et on a un “jerky”… encore encore quelques heures et les tranches d’aubergines seront croustillantes comme des craquelins, c’est étonnant!

Comme le volume de l’aubergine diminue beaucoup pendant la déshydratation, il faut avoir la main assez légère pour la marinade. J’ai badigeonné les tranches d’aubergines plutôt que de les laisser tremper pour éviter qu’elles ne se gorgent comme des éponges. Le vinaigre balsamique n’est pas un ingrédient cru, on pourrait simplement l’omettre ou le remplacer par du vinaigre de cidre de pomme pour rester tout cru. J’ai vraiment aimé la richesse de cette marinade. Le goût de la prune umebosi est bien présent et s’accorde parfaitement avec l’aubergine. On peut servir sur un lit de verdures simplement assaisonnées d'un peu d'huile d'olive et de vinaigre balsamique.

Aubergines grillées à l’umebosi

  • une grosse aubergine
  • 2 cuillerées à table (30 ml) d’huile d’olive
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de tamari
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) de purée de prune umebosi
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de vinaigre balsamique
  • 2 cuillerées à table (30 ml) d’eau

Bien laver l’aubergine et faire des tranches d’un peu plus de 1 cm d’épaisseur. J’ai laissé la pelure, c’est optionnel, mais ça ajoute à l’effet “caoutchouteux” que je recherchais.

Mélanger tous les ingrédients de la marinade et badigeonner chaque tranche d’aubergine des 2 côtés.

Mettre au déshydrateur à 115 degrés farenheit pour 4 heures avant de tourner les tranches et de remettre au déshydrateur pour un autre 4 heures. Le temps de déshydratation varie beaucoup selon l’épaisseur des tranches. J’ai vérifié régulièrement et goûté les aubergines à différents stades de déshydratation, c’est au bout de 8 heures qu’elles m’ont semblé à leur summum, mais ça vaut la peine de faire des tests!

mercredi 27 janvier 2010

Crème de brocoli tout cru!

Je n’ai pas eu trop de succès avec mes tentatives de crème de brocoli cru jusqu’à date. La saveur un peu piquante du brocoli cru semble amplifiée par le mixage violent que je lui fais subir. Mais là, deux blogueuses anglophones que j’apprécie beaucoup, Shannon Marie et Sarahfae, viennent de publier chacune leur version de la crème de brocoli. Il fallait que j’essaie moi aussi. J’ai emprunté des idées d’un côté et de l’autre, le miso blanc pour adoucir un peu, la lécithine pour la texture, la levure alimentaire pour le petit côté “cheezy”, plein de beau bouquets laissés entiers, assaisonnés et croquants… et tadaaaa! Une bonne crème de brocoli tout cru!

Crème de brocoli
(donne un grand bol ou 2 plus “raisonnables”)

garniture:

  • 1 tasse (250 ml) de beaux petits bouquets de brocoli
  • un peu d’oignon vert tranché finement
  • environ 1/2 cuillerée à thé (2,5 ml) de levure alimentaire
  • quelques gouttes de jus de citron
  • un filet d’huile d’olive
  • une pincée de sel
  • un coup de moulin à poivre
  • une pincée de feuilles d’aneth séchées (frais, ça serait sûrement encore meilleur)
  • optionnel: pain à l’oignon (ou autre pain ou craquelin) taillé en cubes pour faire des croûtons

potage:

  • 1 tasse (250 ml) d’eau tiède-chaude
  • 2 tasses (500 ml) de brocoli, tiges et bouquets (mieux vaut éplucher les tiges)
  • une ou deux branches de persil
  • 6 noix de macadam (ou environ 1/4 de tasse de noix de cajou ou de graines de chanvre)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de levure alimentaire
  • de 1 à 2 cuillerées à table (15-30 ml) de miso blanc, shiro miso
  • environ 1 cuillerée à table (15 ml) d’oignon vert haché
  • un peu d’ail, environ le quart d’une petite gousse
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de jus de citron
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de lécithine en granules (optionnel, c’est pour que le potage ait moins tendance à se séparer)
  • environ 1/2 cuillerée à thé (2,5 ml) de feuilles d’aneth séchées

Première étape: faire la garniture pour que les petits bouquets de brocoli aient le temps de mariner et de s’attendrir un peu. Simplement mélanger tous les ingrédients (sauf les croutons) et bien brasser ou encore mieux, “masser” le brocoli. Laisser en attente à température de la pièce (ou encore mieux au déhydrateur) le temps de préparer le potage.

Deuxième étape: la crème de brocoli. Mettre tous les ingrédients (sauf la garniture en attente) dans le blender, et laisser tourner longtemps, assez longtemps pour obtenir un potage crémeux. Un blender haute vitesse comme le Vita-Mix donnera un potage plus lisse et onctueux.

Rectifier les assaisonnements du potage au besoin.

Troisième étape: le service. Verser le potage dans le bol et garnir avec les bouquets de brocoli marinés et les croutons.

lundi 25 janvier 2010

Pain à l'oignon et aux graines de carvi

Le pain à l'oignon est un classique de l'alimentation crue. Je ne sais pas qui, le premier, a inventé cette recette, mais presque tous mes livres de recettes "vivantes" proposent leur version. Sur les blogs francophones, il y a Greene Ouitche qui fait un pain à l'oignon avec du kamut germé et sur Croquons la Nature, on retrouve une recette de pain à l'oignon "addictif".

Moi, je vous présente ma version "de paresseuse", pas de trempage, pas de germination... seulement des graines moulues, quelques assaisonnements et beaucoup d'oignons. Meilleurs sont les oignons, meilleur sera le pain. Tout de même, ce pain n'est pas pour les papilles sensibles, la saveur d'oignon est très présente... mais tellement délicieuse! Il est parfait pour accompagner une salade, mais vraiment, c'est en sandwich aux tomates que je le préfère. Ma fille, elle, semble le préférer tartiné de miel et même si c'est un mélange étonnant, le résultat est très harmonieux.

Pain à l'oignon et aux graines de carvi
(donne un plateau de déshydrateur Excalibur, environ 8 grandes "tranches)
  • 1 gros oignon sucré (rouge, vidalia, espagnol)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de sirop d'agave
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'huile d'olive
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de tamari
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • 1/4 de tasse (60 ml) de graines de tournesol moulues au moulin à café
  • 3/4 de tasse (180 ml) de graines de lin dorées moulues au moulin à café
  • 1/2 tasse (125 ml) de farine d'amandes (amandes moulues ou pulpe qui reste après avoir fait du lait d'amandes)
  • 1/2 à 1 cuillerée à thé (2,5 à 5 ml) de graines de carvi (optionnel)
Trancher finement l'oignon (j'ai utilisé une mandoline) et recouper chaque tranche pour ne pas avoir des morceaux trop longs.
Mélanger dans un grand bol l'oignon haché, l'agave, l'huile. le tamari et l'eau.
Ajouter les ingrédients secs et mélanger jusqu'à obtenir une pâte assez homogène.
Étendre cette pâte sur le plateau du déshydrateur recouvert d'un téflexx ou d'un papier parchemin.
Si vous n'avez pas de déshydrateur, vous pouvez aller voir chez Greene Ouitche, elle explique comment déshydrater à basse température avec un four conventionnel.
Je déshydrate (à 115 Farenheit) une heure ou deux avant de tourner, de retirer le téflexx et de couper. J'aime tailler ce pain en assez grands rectangles, pour pouvoir faire de beaux sandwiches. Le temps de déshydratation varie entre 8 et 12 heures environ. Pour les sandwiches, mieux faut ne pas trop déshydrater trop longtemps et laisser une certaine souplesse au pain.
Conserver dans une boîte hermétique à température de la pièce si c'est pour un ou deux jours, pour une conservation plus longue ça serait sûrement mieux de mettre au frigo.

samedi 23 janvier 2010

Mon premier kimchi

Le premier, mais pas sûrement pas le dernier! Quelle découverte, quelle révélation! Le kimchi est un plat traditionnel coréen, généralement à base de chou, très épicé, avec énormément d'ail et ensuite fermenté... Je n'avais jamais osé essayer, jusqu'àce que je vois la recette de Melalag. Ça semblait vraiment simple à réaliser et facile à modifier pour accomoder les papilles plus sensibles. Alors j'ai osé. Voici donc mon vrai faux kimchi... fait avec un beau chou québécois bio et des épices un peu adoucies. Pour bientôt, je vous présenterai un kimchi un peu plus traditionnel, à base de chou nappa. Je recommande fortement d'aller voir la recette originale de Melalag, il y a des photos du kimchi à toutes les étapes de sa réalisation.

Kimchi de chou blanc
(donne environ 1 litre, selon la grosseur du chou)

légumes:
  • la moitié d'un gros chou blanc
  • 2 carottes en julienne
  • 6 oignons verts coupés en biseau
  • 3-4 cuillerées à table de gros sel de mer

sauce:

  • 1 cuillerée à table (15 ml) de tamari
  • 1/4 de tasse d'eau (60 ml) d'eau
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de bon paprika (j'ai pris un paprika espagnol)
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) de sucre brut ou nectar d'agave
  • 4 gousses d'ail (j'ai enlevé le germe, mais c'est optionnel)
  • un tronçon d'environ 1 cm de gingembre frais
  • 1 petite pomme épluchée, le coeur enlevé (ou la moitié d'une grosse pomme)
  • poudre de cayenne au goût

Enlever le trognon du chou puis le couper en lanières assez larges. Recouper ces lanières pour obtenir des morceaux de la grosseur d'une bouchée. Recouvrir les morceau de chou d'eau froide dans un grand bol et ajouter le gros sel. Laisser tremper le chou, en remuant de temps en temps, entre 5 et 8 heures.

Pour faire la sauce, mettre tous les ingrédients de la sauce dans un blender ou un mini-hachoir et laisser tourner jusqu'à ce que ce soit bien liquéfié. Laisser en attente.

Au bout de 5 à 8 heures, rincer soigneusement le chou, plusieurs fois, pour s'assuter qu'il ne reste pas trop de sel.

Bien égoutter le chou et le mettre dans un grand bol avec les carottes en julienne et les oignons verts taillés en biseau. Ajouter la sauce et bien mélanger.

C'est le temps de mettre le tout à fermenter. On peut mettre le kimchi dans un grand pot ou simplement recouvrir le bol d'une pellicule plastique, c'est plus pratique pour brasser. J'ai laissé mon kimchi fermenter 12 heures à température de la pièce, la recette originale disait 24 heures... alors on y va au goût. Brasser de temps en temps pour que le chou soit bien enrobé de sauce.

Une fois fermenté, on met le kimchi en pots et on réfrigère. Il se conserve longtemps au frigo.

Le kimchi est généralement mangé froid, en accompagnement, ou incorporé à des salades, il peut aussi servir à garnir des sushis. Cette version du kimchi étant moins assaisonnée qu'un "vrai" kimchi, nous l'avons dégusté au naturel, garni de graines de sésame et d'oignons verts hachés.

lundi 18 janvier 2010

Smoothie banane choco framboise

Voici un smoothie délicieux, un déjeuné santé qui a des allures de gâterie. Ai-je besoin de préciser que les enfants ont aimé? C'est une recette que j'ai piquée à Sylvie du blog Mes plats coup de coeur et que j'ai "crudifiée", j'adore faire ça! Pour voir la recette originale c'est ICI, et voici la version crue:

Smoothie banane choco framboise
(2 grands verres)
  • 1 banane
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de lait d'amandes (ou autre lait végétal)
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de framboises congelées
  • 2 dattes de type Medjool, dénoyautées (optionnel, c'était pour adoucir un peu les framboises très acides)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de cacao
  • 2 capsules de probiotiques (optionnel)

Tout mettre dans la jarre du blender et laisser tourner à jaute vitesse jusqu'à obtenir un breuvage bien onctueux. Déguster.

mardi 12 janvier 2010

Salade tomates mangue et fines herbes... version détox

C'est une salade classique à la maison. Elle peut être faite avec du basilic, de la coriandre ou de la menthe ou même un heureux mélange de toutes ces herbes. Habituellement, j'ajoute un filet d'huile d'olive, un peu de jus de lime, du sel et du poivre, mais je l'ai modifiée pour en faire une version "détox". Je me suis inscrite à un programme gratuit offert sur le blogue CruDivas, une cure de détox de 7 jours grâce à l'alimentation vivante. Après le temps des fêtes, le moment était parfait! J'en suis à ma sixième journée et je suis emballée. Plein d'infos, quelques recettes, des couriels de motivation quotidiens. C'est sûrement parce que je suis déjà initiée à l'alimentation vivante, mais le programme se fait en douceur, sans grandes modifications à mon alimentation, seulement des petits détails. Et pourtant les résultats sont quand même là! Voici donc une de mes salades favorites, version détox.

Salade tomate mangue et fines herbes
(2 portion en repas principal, environ 4 en accompagnement ou en entrée)
  • 4 tomates (les mienne étaient petites) lavées et coupées en quartiers
  • 2 mangues épluchées et taillées en gros cubes
  • un peu d'oignon vert haché (optionnel)
  • une poignée de fines herbes fraîches hachées grossièrement: basilic et/ou coriandre et/ou menthe
  • laitue frisée ou romaine
  • quartiers de lime ou de citron, pour garnir

Mélanger tous les ingrédients sauf la laitue et la lime. Le jus des tomates et des mangues se mélange avec les herbes fraîches et remplace avantageusement la vinaigrette. Verser sur les feuilles de laitues croquantes, garnir des quartiers de lime pour que chacun puisse en ajouter s'il le désire. Miam, frais, exotique et détox!

mercredi 6 janvier 2010

Barres aux figues

Des barres que j'ai improvisées à partir de ma pâte à biscrus de base favorite. C'est une pâte toute simple, qui peut même être travaillée au rouleau à pâte et qui ne nécessite même pas de déshydratation! C'est la magie des graines de chia moulues, elles donnent à la pâte un peu d'élasticité. Le résultat était parfait, exactement le goût et la texture des biscuits aux figues! J'ai déjà hâte d'en refaire.

Barres aux figues
pâte:
  • 3/4 (180 ml) de tasse de farine d'amandes*
  • 1/4 (60 ml) de tasse d'amandes d'avoine moulues en farine + quelques cuillerées pour saupoudrer le plan de travail au moment de rouler la pâte**
  • 1/4 (60 ml) e tasse de sirop d'érable ou de nectar d'agave
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de graines de chia moulues

garniture:

  • 6 figues séchées
  • 3 dattes

Mettre les fruits secs de la garniture à tremper dans un bol d'eau environ une heure. Ça pourrait être seulement des figues, ou seulement des dattes.

Pour faire la pâte, simplement bien mélanger les ingrédients secs avant d'ajouter le sirop d'érable ou le nectar d'agave. La pâte sera un peu collante au début, mais rapidement le chia absorbe le surplus de liquide et la pâte devient "pétrissable". Si la pâte reste vraiment trop collante, la saupoudrer d'une peu d'avoine moulue en farine.

Pour faire la garniture, simplement passer les fruits secs trempés et égouttés au robot ou au blender. La purée doit être très épaisse.

J'ai abaissé la pâte au rouleau sur un papier parchemin saupoudré d'avoine moulue (ça aurait pu être des amandes moulues), en farinant aussi le dessus régulièrement pendant que je la roulais pour éviter que la pâte colle au rouleau. Pour l'épaisseur, je dirais... environ un demi centimètre.

Pour assembler, tartiner la garniture aux figues sur la moitié de la pâte, replier, et tailler en forme de barres ou de carrés.

Pour un look biscuit commercial, il faut faire une bande de pâte d'environ 10 cm de large, étendre la garniture au centre et replier en portefeuille. On obtient une longue barre, à tailler en biscuits.

Idéalement, laisser les biscuits une heure ou deux à température de la pièce (ou au déshydrateur) pour qu'ils aient le temps de raffermir un peu.

*J'utilise moitié amandes moulues finement au moulin à café, moitié pulpe d'amande qui me reste de la fabrication du lait d'amandes, que je fais déshydrater et que je passe ensuite au moulin à café elle aussi. C'est optionnel, mais quand on fait régulièrement du lait d'amandes, on cherche des moyens de passe la pulpe! Ça donne aussi une farine plus légère en texture et moins grasse.

**Les amandes d'avoines ne sont pas crues et contiennent du gluten. On pourrait remplacer par des flocons d'avoine (qui ne sont pas crus eux non plus) ou si on désire rester "cru" et sans gluten, remplacer par de la farine d'amandes ou de noix de coco.